Culture

Cannes : « Une sélection très intéressante»

17 Avril 2015

Devant le cinéma parisien UGC Normandie, les réactions sont globalement enthousiastes à la sortie de la conférence de presse durant laquelle Thierry Frémaux a dévoilé les films retenus pour le 68e Festival de Cannes, qui débutera le 13 mai prochain.

Jacques Audiard, Nanni Moretti ou encore Gus Van Sant, on connait maintenant les grandes lignes du prochain Festival de Cannes présidé par les frères Cohen. 17 des 20 films en compétition ont été officiellement annoncés ce jeudi 16 avril. On connaîtra les trois derniers dans les semaines à venir.

« C’est une sélection très intéressante. Il y a beaucoup moins d’habitués, des réalisateurs que l’on voit chaque année, se réjouit Thierry Gandillot, du journal Les Echos. Il y a une prise de risque et certainement des surprises à venir. » Si on retrouve des grands noms du cinéma, comme Woody Allen (Hors Compétition) et quelques habitués, d’autres comme le Hongrois Laszlo Nemes viennent avec leurs premiers films. Une prise de risque et une diversité saluées par Cécile et Richard, journalistes pour Le Figaro. « C’est très éclectique, avec des court-métrage de jeunes réalisateurs, des films coréens, italiens, français etc… c’est très intéressant »

Les avis sont globalement positifs, et tous attendent avec impatience la quinzaine. D’autres restent plus mesurés comme ce journaliste du webzine Onlike.net qui ne voit pas où est la prise de risques, soulignant néanmoins «le vent de fraîcheur apporté par le choix de jeunes réalisateurs».  «On a de quoi passer une quinzaine bien remplie », sourit-il. Pour François Quenins, du site CultureTops, cette sélection à le mérite d’être équilibrée « entre les nouveaux, les habitués et les premiers films, ça s’annonce plutôt bien. » Il apprécie aussi le retour de grands réalisateurs comme Nanni Moretti.

Le nom de Yorgos Lanthimos est sur toutes les langues. Présent pour la première fois à Cannes avec The Lobster, le réalisateur grec signe certainement le scénario le plus déjanté de la sélection. Dans un futur proche, toute personne célibataire est arrêtée, enfermée dans un hôtel et obligée de trouver l’âme soeur en moins de 45 jours sous peine de se voir… métamorphosée en animal de son choix « J’ai hâte de voir ce film ! C’est un cinéma hors du temps, ses deux premiers films étaient déjà complétement fous »,  complimente Christophe Carrière, critique pour l’Express. Et d’ajouter : « C’est un cinéaste que je recommande à tous, parce qu’aucun de ses films ne ressemblent à un autre. »  Parmi les autres œuvres attendues, celle de Laszlo Nemes Sons of Saul. Pour son premier long-métrage, le réalisateur hongrois raconte la vie d’un prisonnier d’Auschwitz travaillant dans un crématorium. Un jour, il pense découvrir son fils et décide donc de trouver un rabbin pour l’enterrer. Enfin, les Américains seront, comme d’habitude, les stars de cette quinzaine « Il y a du très lourd, notamment les films de Todd Haynes où l’on retrouve Cate Blanchet», ajoutent Cecile et Richard.  A noter également le retour de Gus Van Sant, Palme d’or en 2003 pour «Elephant », avec «The Sea of Trees » dans lequel on retrouve l’oscarisé Matthew McConaughey.

Publié par Thomas Guerard

Partager cet article