Culture

Le Paname art café, tremplin pour humoristes

16 Juin 2015

Les comédiens sur la scène du Paname art café
Depuis cinq ans, le Paname art café, près de la place de la République, à Paris, accueille des jeunes comédiens. Humoristes amateurs, confirmés ou " youtubeurs ", la scène est ouverte à tous et met en lumière les futurs talents.

Dans le Paname art café les humoristes se pressent. Le spectacle commence dans dix minutes, la petite salle du sous-sol se remplit peu à peu. Les voix des comédiens qui répètent leurs dernières vannes raisonnent dans les coulisses. Ce soir c’est le We love comedy, qui est à l’honneur. Ce collectif regroupe une dizaine d’artistes. Tous les jours, trois ou quatre d’entre eux se produisent sur scène. Bun hay Mean, surnommé “chinois marrant” est l’un d’entre eux et il joue ce soir. L’humoriste d’une trentaine d’années met en lumière les Chinois qui envahissent le monde, en particulier l’Europe. Il sort ” discrètement ” sa tête et sa masse de cheveux du rideau des coulisses et évalue l’attention du public. Tout le monde est prêt, la musique démarre. Les vannes du premier humoriste, Jonathan O’Donnell, fusent. “Il débute dans le monde du l’humour, il faut être indulgent” ironise Virginie, la chargée de communication du Paname. Le public, lui, rit durant tout le spectacle.

La scène du Paname comme salle de répétition

C’est le directeur, Karim Cachour et l’ancien metteur en scène de Jamel Debbouze, Kader Aoun, qui ont imaginé l’ “art café” du Paname. Un espace scénique où comédiens amateurs et confirmés peuvent s’exercer et tester leurs futurs spectacles, gratuitement. “C’est important, ça évite de se retrouver sur les grandes scènes à sortir des blagues qui ne font pas beaucoup rire”, explique Sand Van Roy, jeune comédienne hollandaise, qui se produit au Paname depuis un an. En ce moment elle s’y entraîne pour son spectacle qu’elle jouera au théâtre du Gymnase.

“Les loyers à Paris sont gays. A chaque fois que j’ouvre la porte de mon appartement j’ai l’impression de me faire enc****. ” Cette vanne de Bun hay Mean déclenche les rires dans la salle… Les spectacles du Paname sont l’occasion de voir des humoristes dans une atmosphère intime. Certains ont même percé grâce au Paname. ” Me produire dans ce café m’a permis de passer plus facilement de ma webcam à la scène, de me familiariser avec un vrai public, avant de jouer à la Cigalle”, confie Norman, la star de YouTube.

La comédie à portée de main

Tous les mois, une vingtaine d’artistes foulent les planches de la petite salle de spectacle, devant un public assidu, d’environ cinquante personnes. Les représentations ne coûtent qu’un verre à cinq euros. A la sortie du spectacle, un saut à champagne circule, dans lequel chacun peut mettre une somme d’argent destinée aux artistes. ” Les voisins se sont plaints du bruit, alors favorisez les billets aux pièces s’il vous plaît “, rigole Jonathan O’Donnell.

Publié par CamilleMonier

Partager cet article