Economie

Airbus : une commande de 16,5 milliards d’Emirates annulée

12 Juin 2014

Airbus a encaissé un coup dur hier en apprenant l’annulation d’une commande de soixante-dix A350 par Emirates. Cette commande de la puissante compagnie aérienne du Golfe représentait 16,5 milliards de dollars quand elle a été passée en 2007. Quelles sont les conséquences de cette annulation pour Airbus?

Cette annulation par un client prestigieux est perçue comme un sérieux revers pour Airbus qui compte sur l’A350 pour concurrencer le 787 de Boeing. « Ce n’est pas une bonne nouvelle du point de vue commercial mais ça n’a pas d’impact financièrement », assure le patron des ventes d’Airbus, John Leahy. Il relativise avec le timing de l’annonce qui laisse de la marge à l’avionneur européen pour remplir les créneaux de livraison maintenant libérés.

Si John Leahy dédramatise la situation, le manque à gagner pour Airbus est loin d’être négligeable. Les sommes en jeu seraient comprises dans une fourchette allant de 16 milliards de dollars à 21 milliards de dollars.

Le sous-traitant Rolls-Royce, seul motoriste de l’A350, a estimé que la décision d’Emirates aurait un impact de 3,2 milliards d’euros sur son carnet de commandes. L’action de Rolls-Royce a d’ailleurs chuté de 5,48% à la Bourse de Londres hier soir. Rolls-Royce reste tout de même confiant sur une reprise des commandes annulées par d’autres compagnies aériennes.

Publié par Pauline FRERE

Partager cet article