Ile-de-France

L’automobile a aussi sa Fashion Week

30 Janvier 2013

L'exposition "Concept Cars" a ouvert ses portes ce mercredi 30 janvier à Paris, devant le Dôme des Invalides. Plusieurs constructeurs y exposent un ou plusieurs modèles de voitures non commercialisées destinées à promouvoir l'identité de la marque.

Onze heures, devant l’entrée de l’Hôtel des Invalides. Comme si l’on célébrait un mariage, une grande tente de toile blanche abrite du vent et de la pluie parisienne des “voitures concepts”, comme on pourrait le traduire en français, exposées dans le cadre du Festival Automobile International. Le concept car permet aux constructeurs de “s’exprimer sans la contrainte de la voiture de série” et de “préfigurer les traits stylistiques des autos à venir”, explique Jean-Richard Randé, du stand Opel.

Sur une moquette rouge et bleu, couleurs de la ville de Paris, une petite vingtaine de voitures trônent les unes à côté des autres comme dans une concession des plus banales. “Faites-vous plaisir !”, avait conseillé la réceptionniste. A coup sûr, ce sera le cas. À quelques mètres de l’entrée, sur la gauche, se trouve un renfoncement surélevé et tapissé de plastique sombre. Une Citroën DS3 gris mat, la nouvelle égérie de la marque aux chevrons, est présentée comme un modèle unique. Créée en partenariat avec le magazine l’Uomo Vogue et redessinée par les stylistes de celui-ci, elle sera mise en vente aux enchères fin février à Milan pour une oeuvre caritative. “Nous n’avons pas de chiffres, mais les producteurs sont très ambitieux concernant ce modèle”, annonce la représentante de Citroën présente à l’exposition.
Ce n’est cependant pas la star de ce salon. L’attraction devient en effet plus grande lorsque l’on approche la BMW i8 Spyder. Dévoilé au salon automobile de Francfort en septembre 2011, le projet du constructeur allemand est clair : une sportive hybride aux allures futuristes. Phares à LED, moteur hybride, portières transparentes, sièges sport… L’argument est de taille. Pour promouvoir l’innovation, BMW a même prévu son “petit plus” : une borne de recharge se trouve aux côtés du concept car. On y branche sa voiture avec une simple prise, tel un téléphone que l’on mettrait à recharger.

Des mécaniques et de l’art


Un autre modèle fait office d’intrus sous cette tente baladée par le vent soulevant sa toile. C’est la “Lady Jag”, une Jaguar MK2 de 1964 entièrement revisitée par Laurent Poujade, sculpteur français et lauréat du Grand Prix de l’Art de la 28ème édition du Festival Automobile International. Véritable oeuvre d’art destinée à ne plus rouler, la “Lady Jag” a vu sa carrosserie découpée pour ne garder que quelques formes de fleurs et laisser passer la lumière implantée dans l’habitacle. A l’intérieur, plus aucun siège, mais une étendue de coussins léopard où l’on pourrait aisément dormir. L’artiste a même prévu une alléchante petite surprise. Une bouteille de champagne de grand-cru est posée discrètement dans la boîte à gants. Cette autre version du concept-car impressionne… et fait rire. “J’imagine ce qu’on peut y faire là-dedans”, s’esclaffe un journaliste admiratif et un brin moqueur.

Alpine, le renouveau

L’autre célébrité du jour est la nouvelle Alpine A110-50, repensée par Renault pour les 50 ans du modèle. Encore au stade de concept car, elle se tient fièrement proche de l’entrée aux côtés de sa grande soeur de 1963. Son bleu électrique foudroyant et sa patte ultra-sportive attirent l’oeil. On peut même sentir la chaleur du moteur et l’odeur d’essence brûlée en s’approchant des échappements. On pourrait même penser à une automobile prête à courir pour les 24 Heures du Mans. Oui, c’est une voiture de course. Cette impression est renforcée en voyant, au travers de la vitre conducteur, l’intérieur du bolide. Deux baquets sport, des arceaux de sécurité, un volant digne d’une Formule 1. Malheureusement, aucun auto-radio visible. Ce modèle fait rêver.

KTM X-Bow, Bertone Nuccio, Opel RAKe, le noms et les concepts se succèdent, et il n’y a pas que des voitures ! Collées aux parois de la tente, plusieurs motos aux styles différents (américaine, sportive) prennent place parmi les quatre-roues. Le “supertrike” Peugeot se transforme tantôt en scooter, tantôt en puissante cylindrée. Ce trois-roues, sorte de “Batmoto” que pourrait piloter le super héros, est présenté comme le juste milieu entre le deux-roues et la voiture. Une partie du siège est en effet auto-rétractable, permettant d’adopter une position, au choix, sportive ou citadine.

Le monde de l’automobile, qui souffre très fortement de la crise, semble donc toujours réussir à se renouveler. Et ce grâce aux concept cars, que l’on ne verra cependant jamais sur la route, au grand dam des amateurs de belles voitures au style futuriste. L’année dernière, pas moins de 18 000 personnes avaient visité l’exposition, l’organisation espère une affluence plus importante cette année, notamment grâce à l’obtention d’un jour de plus.

Publié par AlexisL

Partager cet article

  • Ile-de-France

    Tous les articles