Societe

Explosion en Haute-Loire : « Ils devaient fabriquer une bombe artisanale »

Entretien avec un spécialiste des artifices

16 Juin 2015

Ce week-end un accident dramatique est survenu en Haute-Loire causant la mort de trois adolescents âgés de 14 à 16 ans qui tentaient de fabriquer un fumigène artisanal dont on trouve facilement des recettes sur Internet. Selon Guillaume Konrad, gérant du magasin HiTAC Airsoft à Paris, c'est une bombe qu'ils devaient confectionner.

Est-ce dangereux de fabriquer des artifices maisons ?

Tout dépend par ce qu’on entend par artifice. Dans le cas des fumigènes, il n’y a pas de danger à proprement parler. Tout le monde sur internet peut en fabriquer dès maintenant s’il en a envie. Nous on en vend sous forme de cylindres, assez simples à utiliser et déclencher.

Alors comment la fabrication de fumigènes peut-il entrainer une issue aussi dramatique ?

Je pense que ce ne sont pas des fumigènes qu’ils tentaient de fabriquer mais plutôt une bombe artisanale. Je suis moi même artificier, et avec des fumigènes dans le pire des cas ça brûle mais une explosion est peu envisageable. Même avec 5 kilos il faut y aller pour que ça pète. Pour faire de la fumée c’est plutôt simple, il suffit de mélanger du chlorate et du sucre. Il y a bien sûr un risque d’explosion si le mélange est compacté, sous pression, de la même manière que des pastilles Mentos dans une bouteille de coca. Je peux vous dire que l’utilisation de mortier ou d’engin de ce genre est bien plus dangereuse. Il suffit de voir le nombre de blessés à chaque nouvel an, en Alsace notamment.

Pourquoi les médias ont-ils conclu que ces jeunes fabriquaient des fumigènes ?

A mon avis c’est un pompier ou un policier sur place qui a conclu ça et tout le monde a repris l’info par la suite. Mais on ne fabrique pas des fumigènes avec de l’acide chlorhydrique et de l’acétone. Cela rentre tout simplement dans la fabrication de base d’une bombe artisanale, de moyenne à forte puissance. Il paraît que ça a soulevé le toit du bâtiment en plus, il y a du avoir une sacrée détonation donc… Vous le verrez par la suite que c’était bien une petite bombe qu’ils tentaient de fabriquer. Désormais il y a une nouvelle législation qui impose le label CE sur les fumigènes, mais on ne peut pas empêcher les gens de vouloir les fabriquer eux-mêmes.

Que conseillez-vous aux personnes qui tentent d’en fabriquer par leurs propres moyens ?

D’abord ils n’arriveront jamais à faire aussi bien que ce qu’il y a dans le commerce, et ça sera plus cher. Il faut quelque chose de compact et fiable, ce qui n’est pas le cas dans le Homemade.
De plus, trouver du chlorate (désherbant) est devenu difficile depuis le plan Vigipirate. On peut en trouver dans des magasins de bricolage mais très peu concentré. C’est quand même bien plus pratique de l’acheter tout fait et cela ne revient pas très cher, les premiers prix sont à 3 euros. Et il faut savoir que sur la plupart des terrains officiels d’Air Soft, les artifices artisanaux sont interdits. C’est donc réservé aux particuliers qui concourent entre eux sur internet qui filment leurs « exploits » dans leur jardin. Il y a un effet de groupe que l’on retrouve sur YouTube, on se filme en essayant de faire la plus grosse explosion. C’est peut-être ce qui s’est passé ce week-end.

Publié par VincentPflieger

Partager cet article