Societe

Hommage des journalistes devant Charlie Hebdo

08 Janvier 2015

Une centaine de journalistes se sont réunis au siège du journal. Entre travail, larmes et applaudissements, ils ont rendu hommage aux 12 victimes.

Le silence est poignant. Les journalistes chuchotent pour réaliser leur direct. A quelques mètres d’eux, des passants déposent des gerbes de fleurs et des photos sur un muret.

Juste derrière la barrière, d’autres journalistes brandissent leurs cartes de presse. Le SNJ annonce alors la minute de silence. Un journaliste québécois est rappelé à l’ordre: il réalise son direct pendant la minute de recueil.
Le silence se rompt par des : « Vive la liberté ! Vive la presse ! » et des applaudissements. Une façon de prolonger l’hommage pour les journalistes. 

Dans le groupe de journalistes, un homme se met en hauteur. Il est espagnol. Il prend la parole les larmes aux yeux : « Hier, Barcelone et Madrid avaient les rues pleines d’affiches avec « Je suis Charlie » en Espagnol, Catalan, Galicien et Basque ». Il poursuit « Il y avait une centaine de journalistes devant le consulat français à Barcelone ». Les journalistes étrangers ne sont pas seulement présents pour rapporter à leur pays les commémorations : ils sont acteurs de l’hommage.

« Aux Etats-Unis, nous avons particulièrement été choqué par ce qu’il s’est passé hier » raconte John Vause, journaliste à CNN. « Les hommes qui ont fait ça ne sont pas fous. Ils n’ont pas une bombe attachée autour du ventre. Ils sont très organisés ». Il poursuit : « Ici comme aux États-Unis, c’est profondément choquant qu’ils s’attaquent à la liberté ». Il ajoute : « On associe souvent la France au précurseur de la liberté de la presse. Il faut que Charlie Hebdo vive ! »

Publié par Sophie Zaslavsky

Partager cet article