Sport

Michael Jordan fait faux bond au Quai 54

16 Juin 2015

Les mouvements de foule autour du Quai 54 ont eu raison de la venue de Michael Jordan.
Invité en clôture de Quai 54, le tournoi de basket de rue qui se tenait dimanche 14 juin place de la Concorde, la légende du basket a finalement annulé sa venue. L'EFJ Mag était sur place et vous explique pourquoi.

Dimanche14 juin, 14 heures, place de la Concorde. Des centaines de personnes sont agglutinées à quelques mètres de l’obélisque devant un écran géant frappé du sceau « Quai 54 ». Cette année, le tournoi international de streetball (basket de rue) a pris ses quartiers sur la célèbre place après deux éditions au Trocadéro. Il y a plus de monde que les années précédentes, et ce pour une raison : la venue officieuse de « Sa Majesté » Michael Jordan.

Depuis vendredi, l’ancien joueur des Chicago Bulls a un emploi du temps de chef d’Etat entre ‪interview au 20 H de TF1, visite de l’exposition hommage à sa marque Air Jordan qui fête ses 30 ans au Palais de Tokyo, inauguration éclair d’un terrain de basket à son nom dans le XXe arrondissement et remise de la médaille de la Ville de Paris par Anne Hidalgo‬... Un week-end qui devait se finir en apothéose place de la Concorde.

Michael Jordan inaugure un terrain dans le XXème arrondissement en compagnie de Anne Hidalgo.

« Ça change de Roland Garros »

Depuis la veille au matin, les matchs et concours s’enchaînent, entrecoupés de spectacles de danse et de chant sur fond de musique hip-hop. « Ca change de Roland Garros ! », note un spectateur devant l’écran. Un de ceux, nombreux, qui n’ont pas pu atteindre les tribunes autour du parquet. Ils sont plusieurs milliers dans son cas, mais eux aussi participent à la fête à leur manière. Quand l’animateur de la journée, le chanteur Mokobé, fait participer chaque tribune sur des chansons du moment, les spectateurs à l’extérieur, pour beaucoup vêtus de maillots de joueurs NBA, reprennent les refrains en choeur. La pression monte au fil des heures, la venue de Jordan n’est plus qu’un secret de polichinelle.


Quand l'accès au Quai 54 part en vrille par basketsession

Apothéose avortée

Le traditionnel concours de dunk se termine sur les coups de 19 heures et les tribunes sont chauffées à blanc. Tour à tour l’organisateur, l’animateur Mokobé et l’humoriste Thomas Njigol meublent pour faire patienter les fans. La tension est palpable autour du stade : la place pavée est scrutée par les fans, prêts a bondir sur leur idole. Un engouement que les organisateurs du tournoi ont sous-estimé. A l’ouverture des portes à 8h30, le principe du « premier arrivé, premier servi » a fait quelques dégâts : plusieurs personnes ont été évacuées suite à un important mouvement de foule. Scène qui se reproduira l’après-midi dans le XXe arrondissement, puis de nouveau en début de soirée aux portes du Quai 54.

Un manque de sécurité malgré l’imposant dispositif mis en place - des dizaines de CRS et policiers, circulation bloquée - qui a semble-t-il effrayé l’entourage de Michael Jordan. La finale du tournoi commence finalement, mais toujours pas de Michael Jordan. Les spectateurs s’impatientent, s’en vont déjà pour certains, alors que le soleil se couche dans un ciel rose qui tombe peu à peu sur la tour Eiffel, la place de la Concorde et le Quai 54.  « Il était censé arriver mais il n’est jamais venu » a expliqué l’organisateur, Hammadoun Sidibé le lendemain soir sur RMC. Il n’y aura pas d’annonce officielle de l’annulation de la venue de MJ. C’est l’équipe Yard La Relève qui remporte finalement le tournoi, le meilleur joueur (MVP) est désigné. Son nom, Aboudou. Prénom… Jordan.

Publié par SimonStephan

Partager cet article